La glace zéro culpabilité

Amis sportifs, amateurs de protéines, gourmands et autres curieux,
la voici, la « recette » de la glace zéro culpabilité by Fit Fuckin Kitchen.

Pas envie de vous fouler, de faire une tonne de courses, de vous ruer chez Picard en mode « osef des calories, j’ai qu’une envie c’est de bouffer de la glace », ni de passer des heures en cuisine avant de satisfaire votre rafraîchissante gourmandise ?

Vous êtes au bon endroit.

LA RECETTE

LES INGRÉDIENTS – Pour 5 portions, soit un saladier de taille moyenne

  • 30 à 40 gr de blanc d’oeuf (liquide ou poudre, peu importe)
  • 1 bonne pincée de gomme de xhantane
  • 20 à 30 gr de protéines en poudre de votre choix (la vanille a ma préférence)
  • 1 pincée d’édulcorant si vous êtes vraiment porté sur le goût sucré (facultatif, donc)

 

LA RÉALISATION

1/ Montez vos blancs en neige au batteur électrique en ajoutant la gomme au fur et a mesure, jusqu’à ce que la préparation soit ferme et bien gonflée

2/ Ajouter la poudre progressivement en mélangeant doucement au fouet manuel. Rebattre le mélange un coup au batteur électrique pour homogénéiser le tout

3/ Ajustez selon votre goût à l’aide d’édulcorants ou d’arômes

4/ Placez au congélateur durant 2 bonnes heures environ

 

LES MACROS (Par portion)

  • Calories – 45 Kcal
  • Protéines – 9,6 g
  • Glucides – 0,3 g
  • Lipides – 0,1 g

 

Comme cela m’arrive parfois, je pense aux personnes qui seraient éventuellement intéressées par la version vegan.
Merci de m’épargner le débat et de choisir la recette qui vous convient le mieux.
Je n’ai pas encore calculé les macros pour la version vegan, à venir donc.

Pour la version vegan de la glace protéinée, simplement deux choses changent :

  • Le blanc d’œuf est remplacé par de l’aquafaba, soit…. du jus de pois chiche monté en neige, tout simplement.
    (Et NON, on ne sent pas le goût du pois chiche, calme toi !)
  • Enfin, il suffit de remplacer la protéine en poudre classique par… de la protéine vegan. On en trouve maintenant quasiment partout.J’ai pas sauvé vôtre été, là ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *